2 – 2023. visite d’une plantation de café à cordoba.

finca del cafe à CORDOBA

La visite commence par la plantation de caféiers avec Marleny, productrice de café bio à Cordoba, dans le département de Quindio. On commence par grimper pour pouvoir accéder à la plantation de 3 hectares de Marleny. Les caféiers poussent sur le flanc de la colline et c’est haut… les caféiers sont taillés afin qu’ils ne grandissent pas trop car récolter les grains, serait difficile. On profite aussi des paysages magnifiques et des différentes plantations et arbres présents sur la colline.

Visite d’une finca del café à Cordoba. Marleny, productrice bio de café, nous présente ses plantations et nous donne quelques explications sur la culture du café. Ci-dessous j’en retrace les étapes.

Marleny nous explique que les fleurs de caféiers se transforment en fruits de la taille d’une olive appelés cerises de café. D’abord vertes, les cerises deviennent rouges quand elles arrivent à maturité. La couleur est un facteur déterminant : plus la cerise est à maturité optimale et plus le café sera de bonne qualité. La récolte s’effectue toute l’année dès lors que la cerise passe au rouge voire grenat.

Voici la belle fleur très blanche du caféier.
La fleur se transforme en un grain vert puis le grain devient rouge. Plus sa couleur est rouge, plus il est parvenu à maturité.

Quelques heures après avoir été détaché de sa branche, on passe à la fermentation qui ne doit pas être trop long. Ensuite, on décortique le fruit à l’aide d’une machine. Passée cette phase, les fruits sont lavés à grand eau pour retirer tous les résidus et les mauvais grains.

Ensuite c’est le séchage des grains : ils sont disposés en couche mince sur un filet et ratissé régulièrement pour maintenir une température uniforme. Après 8 à 15 jours de séchage, ils sont prêts pour la sélection. Puis c’est la phase de la torréfaction chez le torréfacteur de la région. Les grains sont cuits dans une poêle à feu moyen et dès qu’ils deviennent noir et commencent à faire un bruit de pop-corn, ils sont prêts à être commercialisés en grain moulu ou en grain entier.

Le torréfacteur, développe l’arôme ; les grains de café doivent être chauffés et brassés dans une brûlerie. Le rôle du maître torréfacteur est d’adapter les bons profils et cuissons aux grains.

Marleny cultive, aussi, au milieu de ses plantations, des cacaoyers, elle nous fait découvrir la cabosse d’un cacaoyer et nous explique les différentes étapes pour obtenir des fèves de cacao.

Au milieu des plantations de caféiers, Marleny nous montre le cacaoyer et son fruit, la cabosse.  Marleny essaie aussi de produire du cacao à l’arôme de vanille, c’est pourquoi elle arrime sur le cacaoyer une fleur de vanille. La vidéo montre la découpe de la cabosse et les explications de Marleny sur les différentes étapes du cacao, depuis la cabosse du cacaoyer jusqu’au séchage de la fève.

1ère étape : la découpe d’une cabosse à maturité, celle-ci doit être de la couleur jaune pour être coupé. La cabosse renferme de 20 à 50 graines qui donnent un kilo de fèves sèches. Chaque graine est enrobée d’une pulpe blanche, à la dégustation c’est visqueux mais très bon ! 2ème étape : la fermentation. 3ème étape : le séchage. 4ème étape : le tri, il faut séparer les fèves ; celles qui seront utilisées pour la poudre de cacao et le beurre de cacao et celles qui seront utilisées pour la fabrication du chocolat. 4ème étape : c’est la phase de torréfaction chez le torréfacteur.  

3 réflexions sur “2 – 2023. visite d’une plantation de café à cordoba.”

  1. Les fleurs des caféiers sont très belles, et la culture du café c’est un véritable savoir faire….
    vous avez acheter du café ?
    ça devait être très intéressant cette visite 😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *